mardi 11 août 2009

"Maintenant j'ai appris à me taire"

Cette semaine avec un membre de ma famille et un ami, j'ai décidé simplement de les écouter sans vraiment donner mon opinion en retour.

Voici un bref résumé de leur histoire dont je vais taire leur identité :

Pour le membre de ma famille

Ce membre de ma famille qui est au début de la jeune quarantaine a rencontré il y a quelques mois une personne qui est à Montréal depuis 2 ans, cette personne est retourné dans son pays à la mi-juillet, ils ont eu ici une bonne chimie ensemble, ils ont beaucoup de point commun etc, hors il a décidé de prendre une vacance de 2 semaines et d'aller le retrouver dans son pays, les billets d'avion sont acheté.

Comme les membres de sa famille ne sais rien au sujet de cet étranger, il en a parlé seulement au début du mois d'août, probablement que tout va ce dérouler super bien durant ce voyage mais qui connaît d'avance la réponse, il dit qu'il va nous appeler régulièrement la-bas, qu'il n'y a aucun danger, cette personne est comme lui sur plusieurs points, c'est comme un miroir entre les 2, c'est comme si ils se connaissaient depuis toujours.
La première fois que je lui ai donné mon opinion, il m'a simplement mentionné que c'était sa vie.

Pour l'ami à son travail


Cet ami qui est au début de la jeune vingtaine à le privilège de rencontrer durant son travail plusieurs jolie filles de cet établissement, il en a et a aussi été crusé par quelques unes d'elles, après avoir vécu quelques mauvaises expériences, il a décidé de regarder à l'extérieur pour la cruse, il ne veut plus mélanger le boulot avec les filles de son édifice à bureau.

Malgré l'opinion de quelques collègues et de leur expérience qu'ils ont déjà eux aussi vécu sur la cruse au boulot, il a quand même décider malgré ces mauvaises expériences à lui, de récidiver à nouveau avec une collègue féminine.

Ils ont pris le temps de discuté et ont mis ensemble des points sur les "I" et les barres sur les 'T' comme on dit étant donné qu'ils travail tout les 2 aux même endroit afin d'éviter d'étaler leur vie privé en public.

Malgré qu'il connaît par sa propre expérience vécu les conséquences de cette nouvelle relation, il a décider de s'embarquer quand même.

La première fois que je lui ai donné mon opinion, il m'a fait comprendre qu'il savait très bien ce qu'il avait à faire et qu'il en assumait très bien les conséquences .
Comme pour moi ces 2 personnes comptent beaucoup, j'en ai conclu qu'ils devaient vivre et expérimentés eux même, on apprend tous assez vite de nos erreurs dans la vie.

"Maintenant j'ai réussi à me taire quand il le faut"

Je vais quand même continuer si nécessaire à dire ce que je pense et ressent aux personnes qui comptent et font partie de ma vie, j'avoue que je ne peut pas toujours contrôler ce que je ressens.

Bonne chance à vous 2, n'oublier pas je suis avec vous pour le meilleur et le pire, je vous aiment et merci de faire partie de ma vie.

4 commentaires:

  1. Je crois que c'est une très bonne initiative. Après avoir essayé de faire valoir notre opinion auprès de nos proches ou auprès de ceux qu'on aime sans succès, je crois qu'il est préférable de se taire. Personnellement, j'aime bien savoir ce que pense mon entourage, par curiosité je crois, mais il est clair que générallement, je fais à ma tête. Je veux vivre mes expérience, apprendre de mes erreurs. Je veux tomber pour devoir me relevé ensuite. Je penses aussi que c'est ça la vie et qu'il faut prendre des risques.

    Si je prend en exemple la personne qui veux aller rejoindre son nouvel ami dans son pays, il est clair que certains risques se présentent. Il est évident qu'il y a une ppossibilité qu'il arrive quelque chose de mal. Par contre, ce serait très dommage qu'elle passe à côté de quelque chose qui pourrait s'avèrer des plus merveilleuse par peur... Peur d'être enlevé, peur d'être kidnapper, peur d'aller rejoindre un tueur en série... Mais quand on y penses, tout cela pourrait arriver un bon matin, ici, un mardi, en sortant de chez nous pour aller travailler.

    Si on se méfie toujours de tout et qu'on ne prend pas de risque, la vie est plate. On restera enfermé à la maison comme un Texan avec un AK47 en dessous de notre lit. Je crois que desfois, il faut faire confiance à la vie et prendre des risques mais prudemment.

    RépondreSupprimer
  2. Même si ce n'est pas toujours évident, je crois aussi qu'il est important de faire confiance à la vie et prendre des risques mais comme tu le souligne " prudemment ".

    RépondreSupprimer
  3. L'ami à son travail n'est pas encore conscient des risques que cela peut lui apporter à son travail, j'ai déjà moi même vécu cette expérience de cuissage avec des collègues féminine ou je travaillais.

    Une collègue de mon travail avec qui je suis sortie, au début de notre relation tout roulait très bien, ont avaient plusieurs points en communs, une belle chimie entre nous 2, je croyais bien avoir trouvé la bonne.

    Après quelques mois de fréquentations entre nous, les débuts magique de cette belle relation tire malheureusement à sa fin.

    Nos problèmes commencent tout simplement à cause d'une de ces collègues de travail qui lui a mentionné m’avoir remarqué pendant ma pause jaser et avoir du fun avec une autre collègue.

    J’ai eu beau lui expliquer, il n’y avait rien à redire, elle s’imaginait que c'était pour moi un jeu de m'amuser à sauter les filles de bureau etc.

    La confiance dans cette relation entre nous était touché.

    Elle a commencé à m'appeler à plusieurs reprises pendant mes heures de travail, elle a aussi décider de prendre ses pauses en même temps que moi, prendre son dîner en ma compagnie à tout les jours, je vais vous évitez les détails car il est arrivé bien des situations pas facile à gérer par la suite.

    Je comprends mieux maintenant ce que veut dire le mot "harcèlement au travail", comme ton ami je n’avais pas écouté les conseils des autres, je me disais que j’étais moi-même capable de contrôler et de décider ce qui est bon ou non.

    J’ai fais une mini dépression à cause de cette mauvaise aventure, j’ai dû me battre pour sauver mon emploi et sauvegarder ma réputation.

    Pour ton ami, toi et tes collègues l'avez bien informés des conséquences (courtisage, one night) avec des collègues féminines de son bureau.

    Maintenant qu'il est bien informé, si ton ami fini par se casser la gueule suite à ses aventures avec elles (vrai relations ou autres), c'est maintenant son problèmes à lui seul, il va l'apprendre assez vite.

    RépondreSupprimer
  4. On fait tous de bon et mauvais choix, on a effectivement pas vraiment le choix Curious d'en assumer les conséquences qui vont avec, c'est de cette façon que l'on apprend et grandi dans la vie.

    RépondreSupprimer