samedi 27 mars 2010

Aider et non décider




















Vous êtes vous déjà demandé ce qui peut bien se passer dans la tête d'une personne vivant seul avec un problème d’alcoolisme, de toxicomanie ou de dépendance au jeu ?

Qui décide du moment de prendre la décision pour suivre une thérapie afin de pouvoir se sortir de cet enfer ?

Vivre une thérapie en groupe est un acte peu banal, de partir à la rencontre de soi, accepté de partager son expérience aux autres, faire un retour sur son histoire passée et de plus à la fin de chaque séance, partager son vécu passé, présent et futur, ses personnes doivent travailler très fort pour s'en sortir, cela n'est vraiment pas évident pour eux, il n'est pas rare pour eux de suivre plus qu'une thérapie pour réussir à s'en sortir.

En tant qu'invité, assister a ce genre de scéance, m'a fait prendre conscience que je pouvais aider et non décider pour eux, a diriger et encourrager de suivre ce genre de thérapie afin de sortir gagnant et grandi, face a ce combat du passé qui leur empêche de poursuivre leur chemin.

Dans la vie, il y a toujours une solution, il faut juste savoir être patient et bien s'entourré.

4 commentaires:

  1. bien en accord avec toi mon Ricky,
    d'ailleurs, j'en jasais avec un de mes chums hier à quel point on faisait de l'abus par moments, faut savoir avoir du fun sans alcool tous le temps.

    Anyways, take care!

    RépondreSupprimer
  2. @Disney
    Vers la fin de la vingtaine, généralement, cela fini par passer, vous êtes présentement à l'âge ou la fête prime avant tout, profiter en bien tout simplement, mais essayer quand même de ne pas trop en abuser ;)

    Un moment donner, vos priorités vont changer, comme par exemple, fonder une famille ou bien acheter une maison ou autres, votre budget va être un peu plus serrer ...

    Vous aller continuer de faire occassionnelement la fête, mais plus raisonnablement et l'abus plus rarement.

    Il y des personnes qui vont rester accroché, leur corps lui, ne sera plus capable de les suivre, ils devront plus tard malheureusement en payer le prix.

    RépondreSupprimer
  3. C'est la génération 25@35 ans qui sont de très grands consommateurs d'alcool et de toutes autres sortes de drogues, à l'hôpital nous en accueillons un peu trop.

    Quand tu retrouve des chums dans un bar, rare sont ceux qui n'ont pas consommé avant, et il y en a d'autres qui en consomme pour sortir de leur timidité.

    J'ai bien hâte de voir avec la nouvelle loi qui s'en vient, combien de personne après avoir consommé plus de 2 bières vont perdre des points lors de leur retour a la maison en voiture, c'est à souhaiter que cela va leur faire prendre un peu plus conscience des risques que cela peu leur apporter pour le reste de leur vie.

    RépondreSupprimer
  4. @Curious
    Tu as bien raison, mais comme tu le sais bien, chacun fait son propre chemin, avec toutes l'informations qui circule maintenant, si abus de leur part, c'est a eux seul d'en assumer les conséquences ...

    RépondreSupprimer