jeudi 6 janvier 2011

Brûler

J’écris vite et tout croche, c’est pas bien grave, l’important est de me vider un peu mon intérieur.

Lors de mon retour de congés des fêtes, je me suis donc retrouvé pour la première fois seul a mon nouveau boulot.

Je suis heureux et déçu en même temps ???

Heureux car j'apprends beaucoup en ce moment sur le travail, et j'ai la collaboration de différents groupes qui collabore et m’aide a bien comprendre a faire mon boulot, merci a cette nouvelle gang, sans vous je pense que j’aurais décroché.

Un gros big merci a un collègue ami, qui continue de m’appuyer et surtout me donner cette énergie de bien poursuivre cette nouvelle job, il me comprend, je n’ai pas besoin de parler, je lui en dois tout une.

Imaginé, je sais c’était mon choix, mais je ne voulais pas retardé mon service a la clientèle aux autres, je n’ai donc pas pris de pause diner ce mercredi et jeudi, j’étais trop dans le jus,

C’est vraiment poche d’essayer de donner un service a la clientèle, quand tu n’a pas vraiment tout les outils pour exécuter celui-ci, faut apprendre par soi meme se débrouiller, penser vite, c’est du direct, je me demande lors du retour de mon gestionnaire, si des usagers vont s’être plaint, on verra bien, faut que j’arrête de m’en mettre sur les épaules, déjà ma formation, c’est vite dit, n’a pas été vraiment extra.

Demain est un autre jour, avec le temps, l’expérience acquise va m’aider a apprécier et aimer plus ce travail.

Il en reste une a faire tout seul, j’ai bien hâte a la pause week-end, 20h30, je m’en vais au dodo, je décroche maintenant, Zzzzzzzzzzzzzzzzz

3 commentaires:

  1. La clé du succès, à ce qu'il parait, c'est le repos du guerrier. Reposes-toi bien mon ami et sois d'attaque lundi matin.

    Parce que le repos, c'est l'outil idéal, peu importe ce que l'on fait... ;-))

    RépondreSupprimer
  2. Finalement est-ce que c'était une bonne chose pour toi ce nouveau boulot? Il semble y avoir beaucoup d'inconvénients. On peut toujours faire marche arrière je pense... Ce n'est pas toujours un échec mais une sage décision quand on se rend compte que ça ne nous convient pas. Si je me trompe tu peux toujours m'envoyer promener! ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Jeff
    J'ai eu ma crise cette semaine, je vais en parler dans mon prochain blog, et j'aime bien ton conseil, comme un guerrier, ça devrais aller mieux.

    L'Ermite Silencieuse
    En effet, je n'ai pas de pression pour ce poste, rien ne m'oblige d'y rester, la transition n'est pas facile en ce moment, mais je dois continuer pour m'assurer de faire le bon choix, quand le moment venu pour y postuler ou retourner a mon ancien travail nuit/jour.

    RépondreSupprimer