mercredi 30 septembre 2009

Histoire de bureau

Il y a quelques mois, je discutais avec un ancien collègue de mon bureau sur les Bitcheries entre collègues au travail.

Cet ancien collègue qui maintenant travail toujours pour la même compagnie mais dans un nouveau département m'expliquait qu'il était bien content d'avoir quitter le bureau ou je travail présentement à cause des niaiseries, potins, bitcheries etc, j'avoue qu'il y a en effet des gens un peu spécial mais comme tout département, on en a tous au moins un qui aime semer le trouble.

Dans son nouveau département, c'est le contraire, les gens se respect, ont du plaisirs entre eux, vont à des 5 à 7 etc., à l'écouter c'est le département rêver :)
ne voulant point le déplaire, j'ai tout simplement souri et changer de sujet.

Cette semaine, un de ses collègues est venue à mon bureau pour régler un problème avec un de nos équipements informatique, tout en jasant, nous avons appris que leur département n'était pas mieux ni pire que le notre, je ne vous ferais pas de descriptions sur cette conversation pour ne pas blesser des gens qui pourraient se reconnaître.

D'un bureau à l'autre, chacun vie ses hauts et bas, on y travail tous pour gagner notre vie, pourquoi il y a des gens qui prend encore plaisir à créer des problèmes, c'est quoi l'affaire, je ne comprend pas.

4 commentaires:

  1. Moins tu te mélanges aux autres, moins tu as de problèmes, j'ai appris ça assez vite.

    Plus tu te mélanges, plus tu deviens une cible facile pour les autres, tu te fais cataloguer et juger plus facilement, les gens vont te trouver têteux, lecheux etc.

    Moins les gens en savent sur toi, mieux c'est.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais travaillé dans un gros bureau, j'ai toujours été dans des PME et la communication est, de loin, plus facile.

    Le conseil de curious est bon, mais, ma foi très défensif. à toi de voir. Moi, je suis le genre à me mélanger à tout le monde mais de ne pas m'en faire avec ce que les autres pensent.
    Comme dirait une de mes amies: " Au pire, on s'en criss!"

    PEACE

    RépondreSupprimer
  3. Ha! "Au pire, on s'en crisse!" J'aime bien!

    Je sais tellement ce que c'est! Dans notre département, on est 45... 5 gars et... 40 FILLES!! T'imagines? C'est l'enfer! Personellement, j'ai fait comprendre à tous que si quelqu'un avait quelque chose à dire ou si quelqu'un avait un problème avec moi, de venir me voir directement. Je fais la même chose dans le cas inverse. Pourquoi aller voir les boss pour dire n'importe quoi quand on peux regler ça nous même?

    J'aimerais bien pouvoir suivre le conseil de Curious mais, avec la personalité que j'ai, c'est difficile de passer inaperçue.

    Reste toi même et n'embarque pas dans leur jeu, c'est tout...

    RépondreSupprimer
  4. Vrai qu'être trop présent avec bien des gens avec qui l'on travail fais bien des vagues de potinage pour rien mais ça ou autres choses, ils vont toujours trouver de quoi à redire.

    " Au pire, on s'en criss "

    D'une certaine façon OUI mais il faut quand même faire attention dépendant des situations car quand les gens se regroupe ensemble et commence à se retourner contre nous, on risque de se retrouver dans un CERCLE VICIEUX, quand les gens commence à te surveiller et te trouver plein de bobo, cela peut causer à court terme un début de dépression.

    Dans le passé, il y a eu des collègues qui ont profité de moi car jamais je ne répliquait de peur des les blesser et éviter d'avoir des problèmes pour rien etc.

    Maintenant j'ai pris ma place, je dit se que je pense sans méchanceté et ne m'en laisse plus imposer, quand j'ai tort, pas de troble mais quand c'est le contraire, A T T E N T I O N, je vais me battre.

    Je tiens a remercier un ancien collègue avec qui j'ai travailler dans le passer qui m'a aider sans le savoir à m'exprimer et de m'ouvrir un peu plus aux autres ( j'avoue que j'ai de la difficulté à faire confiance à des collègues ), j'ai quand même commencer à ouvrir ma porte avec ceux que je me sens bien.

    Il m'a aussi aider à ne plus garder pour moi se qui pourrait à long terme me rendre malade pour des imbéciles de collègues qui se pensent être Boss au boulot, j'ai vraiment plus de temps à perdre avec eux, je pense maintenant à moi en premier tout en continuant professionnel mon boulot.

    Merci pour vos commentaires, c'est vraiment apprécié :)

    RépondreSupprimer