mercredi 2 septembre 2009

Maintenant je privilégie se qui me tiens vraiment à cœur

Dans mon petit train de vie, comme tout le monde je prépare mes repas, je fais mon ménage, la lessive etc.

Avec mon horaire de travail sur rotation jour/nuit, je dors en moyenne 3h ou 4h de sommeil, bien sûr, je me dois d'oublier la vie sociale et de couple dans ces conditions là qui prend un sacré coup.

Arrêter ? Facile à dire mais la réalité en est tout autrement.

Je suis devenu un peu irritable sans m'en rendre compte, je suis de moins en moins disponible pour mes ami(e)s ou ma famille, je fini par m'attirer des reproches de toutes parts, comme des blessures supplémentaires, alors je me replie sur moi et c'est un cercle vicieux qui commence.

Je me réfugie dans l'action pour ne pas avoir à faire face, pour oublier, pour montrer que je suis fort, j'ai l'impression de pouvoir contrôler les choses, dans mon cas, c’est un mal-être constant.

Est-ce que je commence un début de dépression, je ne sais pas, il m’arrive de pleurer pour rien, j'ai perdu du poids dernièrement, mes proches ne comprennent pas pourquoi je veux changer de travail ?

Face à mes efforts, j'essaie de ne privilégier que celles qui me tiennent vraiment à cœur et de me détacher des autres, maintenant j'ai commencé à déléguer et de laisser certaines choses en suspens, je laisse la vie suivre son cours tout simplement.

Les choses ne sont point faciles en ce moment, je commence à voir le bout du tunnel, je rebondis et j'en suis fier, je reste très critique face à moi même et au jugement des autres, l'espoir, la tolérance et le recul restent mes meilleures armes, en attendant des jours meilleurs à venir pour moi.

1 commentaire:

  1. Prend soin de toi mon chum, la vie ne tient qu'a un fil, tu fais le bon choix en t'orientant sur un job de jour.

    Rien de mieux qu'un horaire régulier de jour, je sais de quoi je te parle ayant moi même comme infirmier travailler de nuit pendant 5 années.

    RépondreSupprimer