samedi 7 novembre 2009

Si fragile - Suite


Aujourd'hui c'était le jour de l'enterrement, nous sommes arrivé dans un petit village de campagne à 12h30.

Arrivé à la salle communautaire, nous avons déposé sur une petite table les cendres de mon oncle accompagnés de photos, fleurs et une bougie.

Nous avons ( la famille ) pris un dernier repas en sa compagnie, bien sur nous avons eu droit comme dans toute bonne famille à quelques petit commentaires ( 2 personnes ) qui ne comprenaient pas le pourquoi mangé avant l'enterrement alors qu'habituellement la réception se déroule après.

La raison était fort simple, comme la cérémonie se déroulait à 1 heure de Montréal et qu'il fait noir plus tôt, la famille a tout simplement décidé de les recevoir avant, ensuite nous avons assisté à la cérémonie qui était cédulé pour15h30, pour ensuite terminé celle-ci dans la salle afin de prendre le dessert acommpagné d'un bon café, thé, liqueur, tisane etc.

Pour revenir à la cérémonie qui se déroulait au cimetière, à la fin de la prière du curé, quand nous avons chanté la chanson "Si Dieu existe" de Claude Dubois, pendant la chanson, un gros rayons de soleil est apparut dans le ciel, suivi des outardes qui semblent vouloir nous quittés pour un endroit un peu plus chaud, c'était de toute beauté à regarder dans le ciel.

Ce soir mon oncle va dormir et veiller en paix au côté de ses parents, mon autre grand-père ( du côté de ma mère ) et de mon cousin Mikes.

Ils sont gravés à jamais dans notre mémoire et notre cœur, de la haut, je sais qu'ils vont veiller sur nous tous ( la famille ).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire